EnviDura présente : "Mangez Sain pour vivre Sain"!

"Enoncé des motifs concourant à remplacer le concept d'agriculture raisonnée par celui de la certification environnementale".

Réelle avancée pour les consommateurs, ou pas?

Vers une Certification Environnementale ?

Premières investigations - Analyse et tentative d'Explication! :

Pas de Directive Européenne, ni même en chantier, sur le concept de la "certification environnementale".

Historique:

La loi « Grenelle 2 » du 1er juillet 2010 a inscrit dans le code rural et de la pêche maritime le principe de la certification environnementale. Elle a également créé une mention valorisante pour les produits, transformés ou non, issus d'une exploitation certifiée de Haute Valeur Environnementale.

C'est quoi l'agriculture raisonnée?

L'agriculture raisonnée est une démarche, en France, qui s'applique aux productions agricoles prenant en compte la protection de l'environnement, la santé et le bien-être animal. En France, le concept est réglementé par les pouvoirs publics (ministères de l'Agriculture et de l'Écologie) et la promotion est assurée par le réseau FARRE (Forum de l'Agriculture Raisonnée Respectueuse de l'Environnement). Une certification est attribuée aux exploitants agricoles respectant les principes de l'agriculture raisonnée.

Par décision de la CNCE, Commission nationale de la certification environnementale, du 09/10/2013, un décret abrogera prochainement la certification agriculture raisonnée.

D'après le décret nº2002-631 du 25 avril 2002, « les modes de production raisonnés en agriculture consistent en la mise en œuvre, par l'exploitant agricole sur l'ensemble de son exploitation dans une approche globale de celle-ci, de moyens techniques et de pratiques agricoles conformes aux exigences du référentiel de l'agriculture raisonnée ».

Le référentiel porte sur le respect de l'environnement, la maîtrise des risques sanitaires, la santé et la sécurité au travail et le bien-être des animaux. Ses 103 exigences nationales (quatre-vingt-dix-huit initiales en 2002, cinq supplémentaires en 2005).

Pourquoi remplacer le concept "Agriculture Raisonnée" par celui de "Certification Environnementale"?

Critique de l'agriculture raisonnée

Le réseau FARRE dont la mission est la promotion de l'agriculture raisonnée est critiqué pour être soutenu activement dès sa création par les partenaires de l'agriculture intensive. Dans les membres les plus actifs on retrouve ainsi la FNSEA ou les industriels de l'agrochimie que sont Monsanto, BASF, DuPont ou l'Union des Industries de la Fertilisation.

Pour François Veillerette et Fabrice Nicolino, l'agriculture raisonnée ne remet pas suffisamment en cause les méthodes de l'agriculture intensive. Les exigences ne sont pas suffisantes, ce qui est logique puisque ce concept est promu en grande partie par le monde agricole lui-même.

Commentaire d'EnviDura :

Ce qui nous est énoncé, dans le paragraphe précédent, semble révéler un lien entre le concept de l'agriculture raisonnée et les sociétés citées.

En revanche, l'inexistence de Directive Européenne, ni même de mise en chantier d'un projet au niveau Européen à propos d'une Certification Environnementale en Agriculture, risque de nous désservir dans la mise en oeuvre de cette nouvelle "CERTIFICATION". Car si nous sommes les seuls à promouvoir cette certification, comment convaincre nos exploitants agricoles à y adhérer.

Comment la certification environnementale est-elle mise en oeuvre ?

La Commission nationale de certification environnementale (CNCE), a été créée le 25 octobre 2011 pour suivre la mise en œuvre du dispositif. Elle est composée de représentants de l'Etat, des syndicats agricoles, d'associations agréées pour la protection de l'environnement, de l'industrie agro-alimentaire, de la distribution et d'organisations de consommateurs.

La CNCE a notamment défini les plans de contrôle définissant le cadre précis permettant la certification des exploitations agricoles pour chacun des niveaux du dispositif.

Les niveaux de certification environnementale :

Niveau 1 : respect des exigences environnementales de la conditionnalité et réalisation par l'agriculteur d'une évaluation de l'exploitation au regard du référentiel du niveau 2 ou des indicateurs du niveau 3.
Niveau 2 : respect d'un référentiel comportant 16 exigences, efficientes pour l'environnement.
Niveau 3 : qualifié de « Haute Valeur Environnementale », est fondé sur des indicateurs de résultats relatifs à la biodiversité, la stratégie phytosanitaire, la gestion de la fertilisation et de l'irrigation.

Du point de vue d'un organisme CERTIFICATEUR

Mise à jour le Samedi, 12 Juillet 2014 09:59

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Agriculture_raisonn%C3%A9e

http://agriculture.gouv.fr/exploitations-agricoles 

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/plaquette-certifEnvir-2014_cle4edaf1.pdf 

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/procedure_certification_environnementale_fiche_3.pdf 

http://agriculture.gouv.fr/exploitations-agricoles 

http://agriculture.gouv.fr/Une-certification-environnementale,16667 

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/procedure_certification_environnementale_tableaux-detaillees-1.pdf 

http://www.terrae-biotek.com/index_fichiers/TERRAE_certification_environnementale.htm 

http://www.biotek-agriculture.fr/